A-Finistere.jpgA-Groupama-logo.jpgB-lelelegramme.jpgBrest.jpgCA.jpgEven-groupe  logo 100X100.jpgF-Bleu-BreizhIzel-Filet.gifFrance3.jpgLeclerc.jpgOuestFrance.jpgPLCL.jpgPaysAbers.jpgTanguy.jpglogo---region-Bretagne-noir-90X90.JPGlogo-BreizhPunishers.jpglogo-kervran.jpglogo-leadermat.jpglogo-pichon.jpglogo-sport-b.jpgtrecobat-logo.jpg
INFORMATIONS
: Le cyclo-cross de Lanarvily connaîtra sa 61e édition le dimanche 9 décembre : Steve Chainel, Arnold Jeannesson, Matthieu Boulo ou encore Antoine Benoist feront partie des « fidèles ...

Cyclo-cross. Une 61e édition fin 2018

le .

Une année sans cyclo-cross à Lanarvily : inimaginable ! Et c'est pourtant ce qui risque de se passer, histoire de souffler un peu mais également faute de bénévoles. Faute, aussi, de moyens financiers, la « télé » ne jouant pas le jeu de cette organisation locale et bénévole

Patrick Le Her, président du comité du Cyclo-cross de Lanarvily, a présidé l'assemblée générale extraordinaire, dimanche 25 février, en présence d'une trentaine de bénévoles, pour faire le point sur la situation. « En janvier 2017, le championnat de France de cyclo-cross a été un véritable succès populaire et médiatique », souligne le président.

 

Parent pauvre du vélo

Après l'assemblée générale qui a suivi, la décision a été prise de prendre une année sabbatique. « Aujourd'hui, on est là pour voir où on va. Si on continue, on peut postuler pour la saison 2018-2019. On est dans les clous ». Jean-Claude Lefebvre, créateur et président du Cyclo-cross de Plougasnou, invité à l'assemblée, a témoigné de la difficulté de perdurer. « Le Cyclo-cross de Plougasnou a disparu car il n'y a pas eu de relève. La locomotive, vous l'avez avec Patrick, comme Jean avant lui. Il faut être suivi ». L'ancien président constate également : « On a une fédération qui ne suit pas la discipline, ça ajoute à la difficulté. Je vous incite à trouver le moyen de pérenniser l'épreuve de Lanarvily, qui le vaut bien. Et ce serait dommage que ça disparaisse ».

 Patrick Le Her abonde dans son sens : « Le cyclo-cross, c'est le parent pauvre du vélo, il ne faut pas l'oublier. En 2017, il n'y avait plus de droit pour la télé, qui représentait avant 40.000 €. Mais il était écrit en petit qu'on devait loger à nos frais l'équipe de télé dans un hôtel quatre étoiles, ce qui nous revenait à la même chose. On a refusé. C'est malhonnête de jouer comme ça avec des organisateurs bénévoles ».

Et demain ?


Parmi les bénévoles, peu de Lanarvilisiens étaient autour de la table. « Je suis un peu déçu de la défection des gens de Lanarvily. C'est un peu ici que ça se passe. Je ne sais pas s'ils sont motivés ou non ». Avec cinq personnes au sein du bureau, l'essoufflement est plus qu'inévitable. « Surtout que je souhaiterais un peu lever le pied et trouver un successeur », fait encore remarquer le successeur de Jean Le Hir, en place à ce poste depuis une dizaine d'années. En fin de réunion, la question restait posée. « Que fait-on ? Si on continue, il va falloir poser une date », lance le président. Pour le moment, statu quo. Le nouveau bureau va se réunir, mercredi 28 février, et décider, après avoir consulté la fédération, ce lundi, s'il posait une date pour une 61e édition. Édition qui pourrait avoir lieu en fin d'année 2018...

Article Le Télégramme 28-02-2018